26 décembre 2014

L'homme idéal... ou presque de Kristan Higgins

Résumé :
Si je devais faire la liste de tout ce qui me rend très heureuse dans la vie, ce serait :
• le Joe’s, le restaurant plein de charme que je dirige – une véritable institution pour les 1 407 habitants de Gideon’s Cove
• une famille (presque toujours) aimante, et surtout une sœur jumelle avec laquelle je partage une entente et une complicité à l’épreuve de tous les chocs de l’existence
• un chien que j’adore
• des employés fidèles et dévoués – quasiment une deuxième famille

Déjà pas mal, n’est-ce pas ?

Pourtant, si j’en avais le pouvoir, j’ajouterais volontiers une dernière petite chose à cette liste : un homme très amoureux de moi, que j’aimerais aussi à la folie, et avec lequel je vivrais un bonheur conjugal à faire pâlir d’envie toute la population féminine de Gideon’s Cove. 

Première phrase :
M’être amourachée d’un prêtre catholique ne figure certainement pas au palmarès de mes idées les plus brillantes.

Dernière phrase :
Nous nous mettons en route tous les trois - tous les quatre, en comptant mon tout nouveau chiot - et, arrivés au bout de la rue, nous poussons enfin la porte du Joe’s Diner.

Le paragraphe :
C’est une détresse terrible, pour le propriétaire d’un animal, de savoir que quelque chose ne tourne pas rond chez lui et d’être incapable de comprendre de quoi il s’agit. Se pourrait-il qu’il ait mangé quelque chose qui l’ait rendu malade ? S’est-il fait mal quelque part ? A-t-il un cancer ?

Moi j'en dis : 
Madame Higgins, je l'adore ! A chaque roman, je me retrouve à parler à voix haute pour secouer, réconforter, féliciter les personnages. Celui-ci n'est pas passé à côté de ma mauvaise habitude : l'héroïne étant complètement folle, j'ai passé ma lecture à la traiter de débile hahhaha (gentiment, évidemment). Il lui arrive des bourdes, elle fait des bourdes, elle dit des bourdes.. Impossible de ne pas s'attacher à elle.

Il faut dire que Maggie est adorable. Elle fait preuve de beaucoup de bonté et d'empathie. Elle fait souvent passer les autres avant elle (son cuisinier qui a un plus gros salaire que le sien parce que lui a une famille, est un bel exemple de sa générosité). Elle se contente de peu. Elle est presque heureuse.. il lui manque une moitié avec qui partager sa routine.
Elle a tout essayé, mais rien y fait, elle se retrouve toujours seule. Elle ne perd pas l'espoir de rencontrer l'homme idéal, néanmoins, dans ses moments de solitude, elle nous entraîne vraiment dans sa peine.

Vous savez, c'est le genre de personne qui mérite d'être avec quelqu'un de bien. On en a tous une (ou un) dans son entourage, dont on ne comprend pas le célibat. Une (ou un) qui n'a pas d'exigence particulière, mais qui a beau chercher, ne trouve pas chaussure à son pied.

Maggie est dans la période de sa vie où elle ne recherche plus seulement un compagnon de passage, elle recherche un mari, le père de ses futures enfants... la total et donc la pression qui va avec ! Heureusement, c'est une battante.. Trouver l'homme de sa vie, c'est sa quête, elle assume et n'hésite pas à accepter l'aide de ses proches. Elle ne s'avoue jamais vaincue, elle prend sur elle et elle se bouscule... Elle prend des râteaux, elle tombe sur des boulets (la scène du bowling, non mais la scène du bowling... quel con quand même), mais elle garde le sourire et le communique aux autres.

Maggie passe sont temps à interpréter les situations. C'est la pro des conclusions hâtives ! Tout irait bien, si elle n'allait pas communiquer ses conclusions à l'ensemble du village... elle passe sont temps à faire des erratum. Sa plus belle boulette ? Son fantasme de perspectives d'avenir avec le bel irlandais qui vient d'arriver au village ! C'est difficile de se prendre une claque, mais le dimanche matin c'est encore plus rude. Surtout en public.

Verdict : Une bonne petite lecture !

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

7 commentaires

  1. Réponses
    1. Aaaaaah tu m'étonnes. Maggie va te faire pouffer de rire avec ses bourdes :)
      Héééé Copine, tu as déjà sortir le Higgins qui traine dans ta PAL injustement ???

      Supprimer
    2. Oh mais tu as une bonne mémoire dis donc ^^ Il est prévu pour Janvier ! =)

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé moi aussi, mais Malone il est un peu bourru, ça fait pas rêver quand même ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Terrible !!! Je me suis dit qu'il parlerait plus au fil des pages... que que nenni hahaha

      Supprimer
  3. C'est un roman que j'ai très envie de lire ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. il est vraiment sympa ! Comme toujours avec Madame Higgins, l'héroine est entouré d'une famille très investi, d'un animal un peu moche ou encombrand et elle enchaîne les bourdes :) A découvrir, c'est un chouette moment de lecture qui t'attends

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.