29 septembre 2015

Pour ton bien de Emily Blaine


Résumé : Achille avait son talon, Benjamin a son genou. Alors que le match de sélection pour la Coupe du monde de rugby approche, la douleur devient de plus en plus insupportable. Mais hors de question de montrer sa souffrance : cette sélection, c’est la dernière de sa carrière, il ne la manquera pour rien au monde. Pas même pour les beaux yeux de Clémence, la nouvelle kiné de l’équipe qui a remarqué ses mâchoires crispées et veut l’obliger à passer des examens. Clémence et ses grands yeux verts. Clémence et ses lèvres appétissantes. Oui, il va se faire un plaisir de la convaincre de ne rien dire…

Avis : Emily Blaine, Emily Blaine.. Les romans, les nouvelles, tout lui réussit. Encore plus quand le narrateur est le héros, c'est rafraîchissant d'avoir les pensées du bonhomme de temps en temps. 

Cette fois-ci elle nous raconte l'histoire de Ben et Clémence, ils se rencontrent après un petit accrochage en voiture. Pas de chance Ben n'a pas le temps de faire durer cet échange, il est attendu à un repas familial (dans lequel il joue le rôle de béquille pour son frère qui rencontre la nième fille dont sa mère essaye de l'enticher). Bon, heureusement pour lui que cet échange ne dure pas d'ailleurs, il enchaîne les bafouillèrent, s'exprime mal ou pire reste silencieux. Le temps de quelques regrets et op, le hasard qui fait bien les choses la replace sur son chemin.. Une fois, puis une seconde fois. 

En plus de devoir gérer son attirance pour cette belle brune, Ben doit également gérer (comprendre, dissimuler) les douleurs qui tiraillent son genou. Parce que, oui Ben est un champion international de rugby, il est dans les dernières phases de sélection pour jouer en coupe du monde et avec un genou en moins il n'a aucune chance d'y aller.

C'était évidemment trop court, mais c'était vraiment une chouette lecture. J'ai adoré l'humour des personnages et leur complicité qui devient rapidement palpable.

La rubrique des avis de lectures éclaires !

4 commentaires

  1. Ah du rudbyman, pourquoi pas dans ce cas :P Même si je pense que la maison d'édition surffe un peu sur la vague coupe du mondes. (Cependant si le héros ressemble au petit écossais de l'équipe italienne je suis pour!) J'aime les écossais!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hahahahah Bea, bea, bea <3
      J'avais hâte de lire les romans, c'est bien après que j'ai découvert que c'était la coupe du monde #LaHonte !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.