3 janvier 2017

Challenge : un prince charmant... ou pas ! Deuxième édition

Après le challenge "Je t'aime, moi non plus !" que j'avais réussi haut la main, tout comme "Les filles de Mrs Bennet", mais aussi "Un mois, un thème", que j'ai loupée de façon magistrale.

Quelques mois ont passé depuis ma dernière participation à un challenge de lecture, j'ai décidé de remettre ça, avec cette fois-ci le challenge "Un prince charmant... ou pas !" proposé par le blog Lire ou dormir et découvert grâce à la participation de Sam, du blog Sur l'étagere derrière la sirène en plastique.


*

Pas de pression de quantité, la règle est très simple : 
1 mois > 1 consigne > 1 lecture ou plus.


*Janvier
Une nouvelle ou un manga / comics. Quelque chose de court - après tout, ce n'est pas la taille qui compte.

Sous la forme de petites nouvelles, de chapitre en chapitre l'auteur nous porpose des histoires de rencontres, d'initiatives ratées et d'actes manqués, avec des personnages plus touchants les uns que les autres. Ce manga est d'une tendresse infinie, c'est une mignonnerie bouleversante. Mon cœur foooond rien que d'y repenser ! J'ai vu dans cette lecture beaucoup d'espoir et d'amour. Copain a vu l'amour, mais pas l'espoir. Cette fois-ci, c'est moi qui ai un capteur d'espoir plus épanoui que le sien. #Youpie
  • Tulipe de Sophie Guerrive :
Nouvelle pépite chez l'éditeur 2024 ! Avec l'histoire de l'ours Tulipe et de ses compagnons. Concrètement, cette BD, c'est un voyage dans les montagnes russes : Tour à tour, une mignonnerie bourrée de philosophie positive qui booste la bonne humeur. Puis, un enchaînement de vérités acerbes et paradoxales qui te plongent dans une dépression sans fond ! Une lecture qui mérite une relecture.. Peu nombreux sont ces titres.

*Février : Saint-Valentin
Un roman qui contient « prince charmant » dans le titre.
JOKER >un roman dont tout le monde vous a parlé mais que vous n'avez toujours pas lu.


  • Dark romance de Penelope Douglas : 
Mes impressions post-lecture se rapprochent beaucoup de celles que j'avais avec le roman "Captive in the Dark" de C.J. Roberts. Un roman qui m'avait complètement happée, mais dont j'étais incapable de rédiger un avis de lecture tant je n'étais pas au clair avec ma morale, mon sens critique et ma conscience. 
Pour ce roman, rebelote, je l'ai fini avec un mal de ventre terrible... Et pourtant, je l'ai lu d'une traite, impossible de m'arrêter tant j'avais envie de savoir la suite, savoir le sort que le terrible Michael Crist et sa bande ont réservé à la douce (et téméraire) Rika. L'auteur balance mille scènes presque insoutenables puis elle rééquilibre.. Et du coup, je n'ai pas fermé le livre d'indignation ! Une lecture addictive poussée par une curiosité malsaine pour ne pas dire perverse. Je ne suis pas encore totalement remise de cette lecture, de cet épilogue.
  • RoomHate de Penelope Ward : 
Le premier roman de l'auteur m'avait laissé un avis plutôt mitigé.. Avec une histoire complètement déséquilibrée, des changements d'époques dans la vie des personnages et pourtant un ton identique d'un bout à l'autre du roman. Ici, elle a retenu la leçon, quand elle fait parler des enfants, elle leur donne des répliques d'enfants.. Au-delà de ce chipotage, l'histoire est plutôt bonne, addictive avec une dose de rebondissement finement équilibrée. J'étais focalisée sur la révélation qui avait mis fin à l'amitié des héros, je n'ai rien vu venir au reste de l'intrigue et je dois dire que l'auteure a été plutôt ingénieuse ! Chapeau.

* Mars : 8 mars, la journée mondiale des droits de la Femme : Girl power ! 
Une héroïne qui n'a pas besoin qu'on la sauve (ce serait plutôt l'inverse) ; elle se bat pour une cause ; elle se bat pour ses droits ; elle est maman hyper active ; elle fait un boulot de mec, etc.

  • Looping de Alexia Stresi : 
Encore un titre présenté dans le cadre de la #RetroDesBlogueurs de NetGalleyFrance, cette fois-ci par son éditrice. 
Quelle aventure ! Le destin incroyable de trois femmes : Camilla, Noelie et Chicca. La mère de la fille et sa petite-fille. Enfin, c'est plutôt l'histoire mouvementée, incroyable, fantastique de Noelie que l'auteur nous conte. Oui, elle nous raconte son histoire à l'image d'un conte, un conte auquel on croit dur comme fer, tant c'est crédible, réaliste.. Elle nous embarque dans cette famille pas comme les autres et on y croit. Puis, révélation, je me suis souvenu d'une phrase de la présentation de l'éditrice : tout est fiction ! Je me suis fait avoir, moi aussi. C'est dire la poigne de l'écriture, le charisme des personnages et l'impression de véracité de l'histoire dans l'Histoire. Coup de cœur, évidemment.
  • Chère brigande : lettre à Marion du Faouët de Michèle Lesbre :
Une rencontre furtive, qui secoue les convictions de notre héroïne. Le genre de rencontre qui bouleverse et bouscule le rythme des petites routines, une rencontre qui fait réfléchir à une grande question : qu'est-ce qu'on fait concrètement pour aider son prochain ? De cette rencontre, l'auteur va décider de rédiger une lettre à Marion du Faouët, une redresseuse de torts dans la Bretagne des années 1740-1750. Au passage, elle nous fera découvrir cette femme, à la personnalité incroyable, féministe avant l'heure et profondément empathique. L'auteur en profitera également pour nous glisser un peu d'elle-même, de ses utopies, ses révoltes, ses actions.. sans jamais nous donner de leçon.


*Avril : Poisson d'avril 
Une histoire drôle. Un roman avec des protagonistes amusants. Une lecture qui vous apporte joie et bonne humeur !



*Mai : C'est fleurit, c'est joli (et ça rime !!) 
Un roman avec des fleurs sur la couverture ou dans le titre. Peu importe le genre : romance, thriller, etc.


  • Arrête avec tes mensonges de Philippe Besson : 
C'est l'histoire d'un amour ordinaire dans une époque et un contexte qui le rend extraordinaire, les années 80. 
Le héros, un jeune homme de 17 ans, nous invite dans son intimité, et nous raconte son histoire d'amour clandestine et éphémère avec Thomas. Il nous raconte chaque étape de cette histoire : Les balbutiements du début, la routine qui s'installe, mais aussi sa fin. Un amour de quelques mois qui marquera à jamais sa vie et celle de son compagnon. 

  • Little Yu, tome 1 de Da Xia :
De l'auteur, j'ai lu et adoré la série "Princesse Vagabonde" (dont j'attends la suite avec impatience). Après ma lecture du premier tome, quand j'ai demandé les suivants pour Noel, j'ai également glissé dans ma WL, le premier tome de Little Yu. L'idée était de confronter mes impressions et mon point de vue du travail de l'auteur à une nouvelle série.

Une initiative que j'ai eu du mal à concrétiser jusqu'au bout. En effet, vu mon engouement amoureux pour la Princesse Vagabonde, sortir Little Yu de ma PAL a été une véritable prouesse de courage ! J'avais des appréhensions et surtout une peur très franche de la déception. 

Verdict ? L'auteur nous propose ici une histoire tout en douceur, poésie et sagesse. Celle de la petite Yu qui s'installe à la campagne avec ses parents. Pendant que ces derniers sont au travail, elle furète, s'aventure, se perd, fait des rencontres et s'émerveille de cette nature entre rêve et réalité dont elle ne connaît rien. 

Face à la Princesse Vagabonde, Little Yu correspond davantage à mes goûts et mes attentes en terme de lecture, il me tarde de lire les suivants pour savoir ce que l'auteur nous réserve. Mais, il est sûr que je suis déjà complètement sous le charme.. Les dessins sont du même acabit que dans la Princesse vagabonde : de toute beauté ! #JeSuisAmoureuse

L'auteur nous propose ici l'adaptation d'un récit publié sous forme de feuilleton. Un récit jamais achevé. 

Il s'agit du parcours de la petite Shôko, une orpheline de guerre dans le Japon d'après-guerre. Sa survie est entièrement motivée par la vengeance et la colère. Ceux qui lui ont fait du mal, ceux qui ont fait du mal à ses proches.. Personne n'est à l'abri. Loyale, farouche et intrépide... Elle m'a soufflée par sa schizophrénie : tantôt courageuse et rancunière, tantôt naïve et insouciante ! 

L'auteur propose une histoire d'une tristesse sans fond et pourtant sans concession avec notamment des scènes de violences insoutenables. C'est bouleversant. Il n'y aura jamais de suite, et pourtant, je souhaite le meilleur à cette petite que la guerre a privé de tout. 


*Juin : Les papas, la musique, le solstice d'été 
Un roman où le héros est père ou musicien. Peu importe l'époque.

Vu le tapage que fait le roman sur la blogo, difficile de passer à côté, d'autant plus qu'il enchaîne les coups de coeurs et surtout, surtout les avis qui parle de lecture surprenante et déconcertante. Il n'en fallait pas plus pour m'intriguer et motiver ma lecture.

Quelle lecture, quelle intrigue ! 

L'auteur n'a pas chômé, elle nous propose une histoire très, très bien menée, avec une structure originale entre narrations à plusieurs voix, tweets, auditions de police et conversations privées. La construction est très fine : tout se joue dans les détails. Le style est fluide, le rythme est dynamique. Rapidement, la lecture devient addictive.


*Juillet : sea, sex and sun !
Des romans de plage, des héros en vacances ou dans des lieux paradisiaques, des romances holidays, des road trips, des vacances qui virent au cauchemar.


  • Coup de foudre à Manhattan, Vol. 2. Rendez-vous à Central Park de Sarah Morgan - Editions Harlequin - 31/05/2017
Avec Sarah Morgan, on ne s'ennuie pas. Elle se renouvelle complètement de tome en tome : aucun roman n'a le même rythme, aucune histoire ne se ressemble, aucun couple n'a le même dynamisme, aucun personnage n'est que la pale copie d'un autre. Elle ne se repose pas dans un registre. Et pourtant, elle ne s'envole jamais avec des histoires abracadabrantesques.. Bien au contraire, elle joue la carte de la simplicité, et elle la joue bien. 

Pour ce nouveau roman, à la lecture du résumé, mon esprit a aussitôt ébauché un schéma d'intrigue plutôt simpliste, prévisible, vu et revu. Du coup, sans avoir commencé, j'avais peu de motivation à découvrir l'histoire de Matt et Frankie.. Et puis, bimbamboum, rien à voir. L'auteur propose un scénario riche, intéressant et captivant.

  • L'adoption, Vol. 2. La garua de Zidrou
Zidrou, c'est un peu comme Lupano. Il est imprévisible. Il travaille sur des sujets complètement différents et à chaque fois, on reconnaît son humour, ses engagements et ses positionnements. Dans la série L'adoption, il m'a fait peur.

J'ai passé un chouette moment de lecture avec le premier tome. Une histoire qui commence en douceur, devient mignonnette et charmante puis se transforme en scandale pour finir de façon brutale. J'attendais avec impatience ce second tome et j'avais beaucoup d'appréhension aussi.. Cette suite donne forcement un sens et des conséquences aux révélations du premier tome. Et il faut dire que les choix de l'auteur étaient déterminant pour que je continue à l'apprécier. Oui, à ce point.

Impossible de dire, ne serait-ce que des miettes sur l'intrigue du second tome, sans ruiner la révélation du premier tome. Alors, simplement, je dirais qu'il n'y avait pas de meilleure suite possible. J'ai été soulagée tout simplement.


*Août : OSEF, on voyage encore !
Un roman qui vous fait découvrir un autre pays. Optez pour le dépaysement : La Chine, la Russie, la Papouasie, le Pérou.


  • The Renegades, tome 1 : Wilder de Rebecca Yarros :
Dans ce roman, beaucoup de choses sont facilitées par l'argent, c'est dommage, ça manque de piquant de ce point de vue-là. Maaais, ça reste une lecture au rythme endiablé, avec mille et un rebondissements, sans jamais tomber dans le farfelu. Parfait pour les vacances, ou mieux, le retour de vacances pour repartir en pensée aux quatre coins du monde. Il me tarde de découvrir la suite.


*Septembre : la rentrée, pouah ! 
Un roman où l'action se déroule dans l'espace ou sur une autre planète. 


*Octobre : Journée mondiale des animaux (le 4) et celle du handicap (le 9). 
Un roman au choix donc : le héros a un handicap / s'occupe de personnes handicapées ou alors, un roman pù les animaux sont à l'honneur.


*Novembre : Samain 
Un roman tiré d'un jeu vidéo. 


*Décembre : Bad boy ! 
Un roman dont on ne présenterait pas le héros à nos mamans. Peu importe le style (romance, polars, etc).


*

Il y a des jokers permanents pour s'éviter de trooop paniquer :

un roman dont tout le monde vous a parlé mais que vous n'avez toujours pas lu, 
 un roman dans une langue étrangère,
 un roman qui traîne dans votre PAL depuis des lustres si bien que vous l'avez oublié ou vous vous demandez pourquoi l'avoir acheté !
 un roman auto-édité, soutenons les auteurs sans ME



*

Je suis preneuse de toutes vos idées de lectures pour chacun des mois à venir ;) 
Lâchez-vous !


Let's Go !
rendez-vous sur le blog Lire ou dormir.

Au plaisir.

Enregistrer un commentaire

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.