No Tears for You de L.J. Shen

1 mai 2020


Résumé :
Il est des passions contre lesquelles il ne sert à rien de lutter…
Il y a dix ans, Rory et Mal ont partagé la nuit d’amour la plus mémorable de leur vie. Alors que rien ne les prédestinait à se revoir, ces deux inconnus se sont promis de tout quitter pour l’autre s’ils étaient un jour amenés à se recroiser.

Depuis cette soirée, chacun a refait sa vie. Rory a un super boulot, un super appart et un super copain. En somme, elle est à des kilomètres de celle qu’a rencontré Mal, dix ans auparavant. Ce dernier est devenu une star de la musique que s’arrachent les plus grandes maisons de disques. Malgré son succès auprès des femmes, il n’a pas oublié Rory et le pacte qu’ils ont fait lors de leur rencontre.

Lorsqu’ils se retrouvent à New York, Rory est troublée par les sentiments contradictoires que Mal fait resurgir en elle. Respectera-t-elle la promesse qu’elle lui a faite ou choisira-t-elle de tourner le dos au passé ?

Moi j'en dis :
L. J. Shen est très certainement une des seules auteurs, de romance contemporaine, qui me fascine par son originalité, son audace et sa capacité à se montrer irrévérencieuse. Elle a une manière très radicale de se renouveler de livre en livre, tout en maintenant un cap dans sa ligne d’écriture et tout en restant à bonnes distances de ses pairs. Elle parvient à me surprendre et m’entraîne dans un maelstrom de questions existentielles... quand je m’oublie et que j’ai une seconde, ou deux, de compassion pour ses héros.

Ici, elle nous propose l’histoire de Rory, une photographe en devenir et Mal, un chanteur ambulant. Ils se rencontrent en Irlande alors que Rory vient de perdre son père. Instantanément, leur complicité est fulgurante et électrique. Elle donne naissance à un pacte, qui les confrontera si le hasard leur donne un avenir. Presque dix ans après cette promesse, ils se retrouvent. L’un d’eux provoque ses retrouvailles, avec une machination aux velléités vindicatives derrière la tête. À partir de là, la complicité va laisser place à l’animosité. Pour comprendre le revirement de sentiments entre les deux temporalités, l’auteur nous propose des allers-retours dans le temps.

À la différence des autres titres de l’auteur, celui-ci ne m’a pas emballée. Bien que j’ai trouvé l’entrée en matière captivante, le soufflé est vite retombé avec une centaine de pages plates et ennuyante. Et pourtant, il se passe des choses pendant cette succession de pages et ces retours dans le passé en pagailles ! Il y a des rebondissements, des questionnements. C’est juste que... les informations sont tellement diluées, que mon attention n’a pas été maintenue. J’ai beaucoup traîné dans ma lecture, et même, hésité à terminer.

L’auteur en fait des tonnes, on sent bien qu’il y a anguille sous roche, que des mystères opacifient l’horizon. L’auteur noie le poisson pour nous intriguer, nous appâter et nous donner envie d’en savoir plus... Elle a réussi à me lasser. À force de tourner en rond, moi j’ai mal à la tête. Et, quand sonne le moment des révélations, le soufflé a glissé au sol, tant j’ai trouvé les raisons des uns et des autres sans intérêt.

Concrètement, c’est une histoire complexe, faite de petits et de grands malentendus.

Je retiens tout de même qu’ici l’auteur s’est éloignée de sa méthode d’écriture habituelle. Pour la première fois, elle nous propose le point de vue de personnages qui entrent en collision dans l’arc narratif des personnages principaux et nous apporte leur point de vue. Elle n’hésite pas à ajouter un grain d’absurde et de folie à ces apartés. Cela donne un éclairage sur un instant T de la narration qui permet au lecteur de prendre du recule et de nuancer ses impressions. Les situations ne sont jamais blanche ou noir. C’est peut-être l’intention portée par ce roman ? Démontrer les nuances des situations selon ceux qui la vivent ? Ça s’est réussi !

Les infos : 
Date de parution : 15/04/2020
Editeur : Editions Harlequin
Nb. de page : X pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.