Au milieu de la foule de Séverine de la Croix

21 août 2020



Résumé :
Mado n’est pas une aide-soignante comme les autres : elle possède un don qu'elle est incapable d'assumer et qu'elle dissimule aux yeux de tous, sauf à Lazslo, son colocataire et meilleur-ami.
Lazslo a des rêves plein la tête mais dans la réalité, il voit chaque jour la femme de sa vie passer devant ses yeux.
L'une est une idéaliste, l'autre un éternel ado, et tous deux n'avancent pas. Jusqu'au jour où ils retrouvent embarqués dans une manifestation qui tourne mal. Au milieu de la foule, un étrange policier sauve Mado pour la seconde fois.
Et si c'était le début d'une aventure inimaginable pour eux trois ?

À travers ce roman, l'auteure aborde avec humour et tendresse des thèmes qui lui sont chers : résilience, amour et respect de toutes vies, y compris animales.


Moi j'en dis :
De la douceur et de la profondeur dans ce roman qui dit beaucoup de choses sans en avoir l’air ! 
Ici, il est question : 
  • d’amour parental et de la « pression de réussite » qui part toujours d’un bon sentiment ; des incompréhensions des uns et des autres quand chacun s’arrête à son interprétation de la situation ; de la distance qui s’installe entre les proches. 
  • de la cause animale et de la place que l’homme s’est attribuée dans l’ordre des espèces ; des bassesses politiques motivées par les enjeux financiers dans cette problématique. 
  • de la vie dans les EHPAD, limitée par des protocoles, des règlements et des budgets ; et des soignants qui accompagnent du mieux qu’ils peuvent les pensionnaires dans leurs fins de vie. 
Le personnel médical est honoré dans les petites et les grandes choses qu’il réalise, et aussi dans les miracles, ce point est poussé habilement au paroxysme. 

L’auteur nous offre deux personnages principaux épaulés, soutenus et bousculés par une ribambelle de secondaires. 

Lazslo, un homme généreux, ouvert et épris de liberté. Au caractère facile, il est, sans s’en rendre compte, plutôt opportuniste. Acculé et bousculé par ses proches pour ses choix, ou justement, les décisions qu’il ne prend pas, il est particulièrement dérouté. Pourtant, bien que paumé et ne sachant pas trop ce qu’il veut, il a bien en tête ce qu’il ne veut pas. Encore faut-il qu’il tienne son cap. 

Globalement, j’ai beaucoup aimé son arc narratif, alors que celui de Mado, l’héroïne, m’a semblé plus cafouilleux. 

Elle est plus sérieuse, plus classique, plus passive aussi (?). C’est elle qui détient le capital originalité dans l’intrigue, et pourtant elle m’a semblé plus effacée, plus en retrait. Elle m’a fait l’effet d’un outil au service des autres. Sa bataille est de reprogrammer sa zone de confort, de s’accepter et de s’épanouir en apprivoisant son habileté hors du commun. Elle y passe peu de temps et se consacre beaucoup aux autres. Peut-être est-ce un degré d’abnégation suprême que je ne saisis pas ?! Elle a tout pour être intéressante, mais elle ne m’a pas convaincue. Il en va de même pour Issa, que j’ai eu du mal à cerner et qui a fini par m’agacer. 


Verdict : Moins incisif que les autres titres de l’auteur, mais tout aussi intelligents. 

Les infos : 
Date de parution : 17/06/2020
Editeur : Editions du Rocher
Nb. de page : 352 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.