15 juin 2016

Blue Heron, tome 3 : Repartis pour un tour de Kristan Higgins

Résumé :
Le mariage ? Pas pour moi ! Voilà le credo de Colleen O'Rourke. C’est vrai, cette posture légèrement psychorigide a quelque chose à voir avec sa rupture, il y a dix ans, avec le beau, l’incomparable, le parfait Lucas Campbell. Une expérience proche du saut à l’élastique… mais sans élastique, que Colleen ne veut plus jamais revivre. JAMAIS ! Depuis ce jour, elle se contente de flirts sans lendemain, joue les entremetteuses pour ses amies et console les amoureux éconduits venus s’échouer dans le bar qu’elle tient avec son frère à Manningsport .Alors que faire lorsqu’une urgence familiale ramène Lucas Campbell en ville ? Parce que, évidemment, il est toujours aussi beau, aussi incomparable, aussi parfait. Doit-elle fuir? Combattre? Se laisser tenter?

Moi j'en dis :
Madame Higgins est la reine des scènes improbables. Elle n'a aucune pitié pour ses personnages, qui subissent des humiliations hautement hilarantes. Ca ne vire jamais aux lynchages, et pourtant, je ne souhaite rien de tout ça à personne. Il faut dire que ça fonctionne parce qu'elle aime profondément ses personnages. Elles les bousculent un peu, mais c'est avec beaucoup d'amour qu'elle le fait.

Ici encore, elle nous propose, avec Colleen et Lucas, des personnages hauts en couleur, tout en nuances, attachants et drôles. Amoureux passionnés à l'adolescence, ils se sont brouillés, ont manqués de communiquer, se sont perdu de vue et la vie est passée par là.

Cette fois-ci c'est le personnage masculin qui revient au bercaille pour régler des histoires de familles.

Nous avons déjà eu le plaisir de rencontrer Colleen, l'entremetteuse, dans les précédents tomes de la série. Elle est barmaid, avec son frère jumeau Connor, au O'Rourke. C'est un personnage de caractère, d'une franchise sans limite, généreuse, spontané, droooole et avec un sens de la repartie qu'on lui jalouse forcément. Elle est drôle et rafraichissante. Bon, j'avais déjà dit drôle, mais ça compte double parce qu'elle l'est vraiment. Elle est aussi abîmée émotionnellement dans ses relations avec les hommes, impossible de s'engager quand le modèle de sa vie s'est carapaté avec une femme plus jeune, et quand une simple dispute à faire disparaître l'amour de sa jeunesse. En apparence, elle prend les choses avec désinvolture, mais il n'en est rien.

Face à elle, un Lucas plutôt silencieux et mystérieux, avec un passé familiale qui fait franchement office de casseroles qu'il balade sans répit. Je dois dire que sa "Tante Didi" m'a fait rugir de colère et son cousin Bryce m'a agacé. Lucas est honnête, investi et attentif. Son passé l'a rendu mature très vite, il a un sens de la famille et des responsabilités qui l'honore. C'est concrètement le mec bourré de bonnes intentions. Pour couronner le tout, il n'est pas moche.

Leurs retrouvailles.. Sont vives, intenses et drôles (évidemment). Ils vont devoir se donner des explications et pourquoi pas se pardonner, mais surtout, surtout apprendre à se croiser et à cohabiter dans le même espace géographique. Et je dois dire que c'est Colleen qui a le plus de mal à se gérer.

En plus de gérer leurs retrouvailles et leurs liens, ils vont gérer leurs familles et leurs entourages respectifs.. Un parent mourant, un parent volage, un parent qui ne se remet pas d'une séparation, un cousin limité, une soeur mal dans sa peau, des amis en quête d'amour.

La combinaison de tout ça nous donne une histoire charmante et addictive. Et pourtant la recette de l'auteur est toujours la même : Des amours improbables, contrariés ou impossibles ; des personnages drôles, un peu fous et attendrissants ; des familles envahissantes ; des animaux de compagnies qui sont souvent des réfugiés ; et le tout dans une petite bourgades pleine de charme aux USA. La magie opère à chaque fois et il me tarde de lire les suivants.

Verdict : Un concentré de guimauve ! Un bon moment de lecture entre sourire, rire et fou-rire.

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

2 commentaires

  1. Je commençais à me lasser et en faite celui-ci il m'a réconcilié avec l'auteure. J'aime beaucoup le personnage de Colleen et du coup curieuse de découvrir l'histoire de son frère !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Te laaaaassssssser ? Sacrilège ! Non, je plaisante, je comprends, la formule est toujours la même, mais j'adore pour ma part :)
      C'est vrais que Colleen en jette, elle est différente de ses autres personnages féminins, plus téméraire, plus audacieuse.. le suivant est sur son frère ? Tiens ce serait le premier héros principale de ses publications !

      Supprimer

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by Fearne.