29 août 2017

Ni mariée ni enterrée, tome 2 : Revenir (peut-être) de Katy Colins


J'ai découvert ce roman grâce à la plateforme NetGalley et les éditions Harlequin. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !

Résumé :
Depuis qu’elle a tout quitté pour parcourir le monde et soigner son cœur brisé, Georgia Green a trouvé une vocation, rencontré un homme (enfin, peut-être, c’est compliqué) et bâti la vie dont elle avait toujours rêvé. Mais le quotidien d’une brillante femme d’affaires n’est pas forcément celui que l’on croit. Et, pour sauver son agence de voyages, Georgia va une nouvelle fois devoir se lancer à l’aventure. Dans la moiteur indienne, entre le bruit des klaxons et les cours de yoga, elle va découvrir que certaines choses échappent à notre contrôle… et qu’il faut apprendre à l’accepter  !

La suite des aventures de notre Bridget Jones en sac à dos, toujours aussi gaffeuse et attachante…

      Moi j'en dis :
      J'ai commencé ce livre, presque, à reculons. Je dois dire que je garde un souvenir terriblement mitigé du premier tome de cette série : j'avais adoré la dernière partie, alors que la première était classique et la deuxième m'avait fait pousser des soupirs d'exaspération.

      Dans ce deuxième tome, on retrouve notre héroïne Georgia Green, quelques mois après la création de sa petite entreprise avec son acolyte. Entreprise qui va au mieux, et connait même un petit succès. La recette de ce succès ? Le sens de l'organisation et le perfectionnisme maladif de Georgia. Le revers de la médaille ? Elle frise le burn-out par son acharnement au travail et son incapacité à déléguer, elle perd ses proches par son manque d'implication sociale, elle se sent dépassée et cumule les décisions hâtives (sa spécialité).

      Dès le commencement, j'ai senti venir le même schéma que précédemment : Avec un démarrage classique et l'histoire qui se bouscule un peu quand l'héroïne est amenée à faire un nouveau voyage.

      D'ailleurs, une fois en voyage, là aussi, l'auteur reprend la même recette : elle est désemparée en arrivant dans le pays - l'arrivée à l'hôtel lui permet de reprendre son souffle - à partir de là elle découvre les autres membres du groupe qui vont voyager avec elle (elle se lance dans mille et une interprétations sur la personnalité de chacun).

      La différence ? Ici, c'est elle qui mène la danse. Ce voyage n'est pas un voyage comme les autres. Ce voyage, c'est sa propre entreprise à elle qui l'organise. Depuis quelque temps, il récolte des avis plus négatifs que négatif, alors elle décide (motivée par l'alcool) de se rendre sur place pour comprendre le pourquoi du comment.

      Il lui arrive une multitude de rebondissements, avec un enchaînement plus farfelu que réaliste, plus cliché que spontané.

      Dans ce roman, deux intrigues se croisent : l'une sur le voyage en Inde et la recherche de la vérité avec les aventures de l'héroïne dans ce pays qui semble merveilleux, l'autre sur l'avancement de la romance entre l’héroïne et son acolyte baroudeur resté au pays.

      Avec ces deux morceaux, on peut dire qu'il se passe beaucoup de choses, le rythme est dynamique. C'est drôle, touchant et intéressant.. maaaaaais Georgia m'a agacée et ça a impacté ma lecture.

      Elle est tour à tour hystérique, abattue et défaitiste. Elle est particulièrement insupportable notamment avec ses mille et une interprétations ! Elle est toujours dans la surenchère, dans l'exagération. C'est la reine du déni absolu. Elle se précipite sur la mauvaise décision, sans avoir tiré les bonnes conclusions. Elle est fatigante. Résultat, j'ai très peu d'indulgence vis-à-vis de ses pensées, vis-à-vis de ses impressions et ses perceptions. Et surtout vis-à-vis du regard qu'elle porte sur le pays qu'elle visite. Je n'y ai trouvé que des clichés, des lieux communs. J'avais l'impression de lire les introductions des guides de voyages et pourtant, je sais bien que l'auteur s'est inspirée de sa vie et de ses voyages pour composer ses romans.

      Verdict : Beaucoup d'actions, de rebondissements. Une galerie de personnages colorés. Un dépaysement garanti. Ce roman, c'est un pari, soit tu t'évades, tu souris et tu ris. Soit tu t'agaces, tu ronchonnes et tu lèves les yeux au ciel.

      Les infos : 
      Date de parution : 14/06/2017
      Editeur : Harlequin
      Collection : &H
      Nb. de page : 414 pages
      Prix : 13.90€

      N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
      Au plaisir.

      Enregistrer un commentaire

      Sur Instagram

      © Hors les murs. Design by Fearne.