Grace and Fury, tome 1 de Tracy Banghart

12 octobre 2018


Résumé :
«  À Viridia, les femmes n'ont pas le droit de lire. Pas non plus le droit de choisir leur mari, leur métier, leur avenir. Ni d'avoir des idées.  »
Depuis toujours, Serina a été formée pour devenir une Grâce et satisfaire le prince héritier, s'il la choisit. Sa sœur Nomi, elle, a été entraînée pour servir Serina et l'aider à séduire le prince.
Quand le jour de la sélection des Grâces arrive enfin, rien ne se passe comme prévu. Nomi est retenue à la place de sa sœur, et Serina envoyée en prison pour un crime qu'elle n'a pas commis.
Aucune n'est prête à accepter ce destin qu'on leur impose.
Pour survivre, les deux sœurs vont devoir s'adapter.
Pour se retrouver, elles prendront tous les risques.
La révolte ne fait que commencer...

Moi j'en dis : 
L’auteur nous propose une dystopie féroce et redoutable où il est question de caste et de sélection sociale ; de la place de la femme, du peu qu’on l’autorise et surtout, de tout ce qui lui est formellement interdit ; et aussi des privilèges des uns sur les autres. 

Le roman commence en douceur, avec l’histoire de deux sœurs, Serina et Nomi. L'une avait tout pour devenir reine, l'autre sa suivante. En un tour de main, leur destin est balayé par les volontés d'un Prince. Ainsi, celle qui devait vivre dans l'ombre, prend une place de favorite dans le harem du Prince et on propose à l'autre de devenir sa suivante ou de disparaître. Ce bouleversement de l’ordre établi n’est pas au goût des sœurs, mais elles n’ont pas le temps de s’y habituer. Une chose en entraînant une autre, celle à qui on avait proposé de disparaître va effectivement disparaître. La raison ? Elle sera trouvée en présence d’un livre. À Viridia, il s’agit là d’un crime de lèse-majesté : ainsi, sans procès, elle a été reconnue coupable de menace à la sécurité de l'État. 

À partir de là, le roman prend une tournure inattendue, il prend des airs de roman de survie en milieu hostile. 
Quand Nomi tente d’esquiver les duperies de la cour sans faire de fausses notes, en refoulant toutes ses velléités de révolte et surtout, en essayant de gagner en influence pour en savoir plus sur le sort de sa sœur, sa sœur justement tente simplement de survivre jusqu’à la prochaine journée. 
À leur échelle, chacune d’elles vit un enfer où leurs gestes sont scrutés et où l’erreur n’est nullement envisageable. Elles vont batailler l’une et l’autre, contre l’ordre établi, contre leur éducation, contre ceux et celles qui se mettent sur leur route. Elles vont batailler pour se retrouver, et pour changer le monde. Face à elles, les adversaires seront redoutables, stratèges et féroces. Il est loin le temps où elles étaient à l’abri.

J’ai adoré. J’ai avancé dans ma lecture avec avidité. Faute d’emploi du temps, je n’ai pas eu l’occasion de le lire d’une traite, mais j’en étais pas loin. J’ai trouvé l’histoire surprenante et entraînante. La parole est donnée à tour de rôle aux deux sœurs, ainsi, on découvre pas à pas l’évolution de leur situation et les dangers qui se profilent (quand nous ne sommes pas surpris avec elles des rebondissements imprévisibles). L’auteur a su créer un univers crédible et cruel. Un univers qui fait froid dans le dos où la clémence n’a pas sa place.

Il me tarde de lire la suite. 

Verdict : C'est un roman universel, profondément féministe qui aborde intelligemment des thématiques qui ne peuvent qu'entrer en résonance avec toutes les lectrices (et tous les lecteurs qui ont à coeur l’égalité femme / homme). C'est un roman qui pousse à la colère et même à des velléités de révolte.

Les infos : 
Date de parution : 26/09/2018
Editeur : Hachette Romans
Nb. de page : 360pages
Prix : 18€


J'ai découvert ce roman grâce à la plateforme NetGalley et les éditions Harlequin. 
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !


N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.