You make me so bad de Jay Crownover

24 mai 2019


Résumé :
Il est celui qui lui a brisé le cœur.
Lorsqu’elle a quitté The Point, Karsen s’est promis d’oublier ses rues malfamées et dangereuses, qu’elle pensait siennes. Elle s’est surtout promis d’effacer de son cœur Noah, un homme aussi violent et imprévisible que cette ville. Celui à qui elle a offert son cœur… et qui l’a broyé de la plus horrible des façons.
Elle est celle qu’il s’est interdit d’aimer. 
Depuis le départ de Karsen, Noah fuit l’absence de celle qui le hante nuit et jour dans la violence et l’adrénaline. Il sait qu’il a eu raison de la faire partir  : dans la vraie vie, la Belle ne doit pas être avec la Bête, au risque de se faire dévorer. Pourtant, quand il apprend que Karsen est en danger, il n’hésite pas une seconde et part la rejoindre. Même s’il sait que leurs retrouvailles seront une douce torture.

Moi j'en dis :
The Point tire sa révérence avec un dernier tome à la hauteur de la série, et surtout avec un couple qui se tourne autour depuis le début : Karsen et Noah.

Une histoire a priori facile à mettre en boîte, mais la facilité n’étant pas du goût de l’auteur, elle nous propose une histoire pleine de rebondissements. Une histoire où elle fait tomber le masque de nos héros. Des héros qui se révèlent plus énigmatiques qu’en apparence. Eh oui, une fois encore, l’auteur poursuit sa démarche autour des apparences qui ne trompent que ceux qui s’y arrêtent.

Après une soirée qui l’a brutalement ramenée sur terre, Karsen s’est exilée à plusieurs heures de route pour échapper à The Point, et surtout à Noah, aka, Booker, le temps de ses études.
Son diplôme en poche, et surtout le mariage de sa sœur approchant : l’heure est venue pour elle de rentrer à la maison et de se confronter à ses fantômes. Enfin, ça, c’était le plan avant que les fantômes ne fassent la route jusqu’au Colorado. À partir de là, commence un road-trip fait de rebondissements et de révélations qui se bouclera sur un final explosif.

Dans cette aventure, tout en muscle et en sang, Karsen se révèle d’une pugnacité féroce. Loin de l’image de princesse gâtée et couvée qui lui colle à la peau depuis le début, elle est farouchement indépendante et impulsive. Elle m’a bluffée par son intransigeance... Tout de même, j’aurais préféré, que son choix de carrière soit plus arrêté... MAIS je chipote.

Face à elle, le mystérieux Booker m’a fait tomber de ma chaise ! Il est coincé dans un rôle d’exécutant, sans jamais mesurer le pouvoir dont il dispose. Loyal, fidèle et honnête. Sûr de lui et de ses muscles. Et pourtant il est d’une vulnérabilité titanesque, mutilé par un passé qui demeure sa kryptonite. Un passé qui a annihilé toute sa confiance en lui, et sa confiance envers les autres.

La combinaison des deux personnages est une grande réussite. Leur histoire est menée avec une grande intelligence. On l’imagine orchestrée par l’auteur dès l’écriture du premier tome de la série. Il faut dire qu’elle avance dans l’histoire avec beaucoup de finesse, sans précipitation, en laissant les actions/réactions s’imbriquer en douceur.

Verdict : Ce dernier tome permet à l’auteur de boucler sa série de façon magistrale ! Sous le prétexte de nous raconter l’histoire de Karsen et Noah avec un bond dans le temps de quatre ans, elle en profite pour nous en dire plus sur le devenir des personnages et celui de The Point. Depuis le premier tome, la ville s’est complètement métamorphosée. Une transformation à laquelle on a assisté, mais que nous n’avons pas forcement constaté. Cette prise de recule nous permet de saluer le cheminement de chacun et l’impact que cela a eu sur son environnement et ainsi de quitter la série sereinement.

Elles sont rares les séries que je termine et « The Point » va carrément me manquer !
D’un bout à l’autre, la série nous a proposé des tomes d’une rare intensité, bousculés par mille et une aventures, du drame, du sang, des larmes.. Et puis des sourires, des éclats de rire, de la complicité, de la solidarité, du soutien, de l’amouuuuur.
D’ailleurs, je trouve que l’auteur a su maintenir une qualité narrative équilibrée tout au long des tomes. Évidemment, nous avons nos personnages chouchous, mais chacun a eu une histoire intelligente et originale.

Les infos : 
Date de parution : 02/05/2019
Editeur : Editions Harlequin 
Nb. de page : 380 pages

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.


Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.