Là où l'on s'aime, il ne fait jamais nuit de Séverine de La Croix

29 mai 2018



Résumé :
Et si le bonheur était un sentiment à réinventer ? Dans la vie de Félicité, tout est allé de travers. Elle rêvait d'amour et de poésie, mais se retrouve seule avec ses deux enfants, Corentin et Manon, nés de pères différents. Mathilde, sa soeur aînée, a de son côté planifié chaque aspect de son existence. Pour être comblée, il ne lui manque qu'un bébé, qui refuse d'arriver. Félicité et Mathilde, que les épreuves ont séparées, vont-elles se rapprocher ? L'anniversaire de Corentin va faire basculer le destin. 

Félicité avait promis à son fils de lui révéler l'identité de son père le jour de ses dix ans. Mais impossible d'avouer le secret qu'elle garde douloureusement depuis tant d'années. Grâce à la tendresse retrouvée de Mathilde et à un mystérieux charpentier aux chemises de bûcheron, Félicité va-t-elle enfin affronter son passé et s'ouvrir à l'amour ?

Moi j'en dis :
Un roman qui commence tout en douceur avec la voix de deux héroïnes que tout oppose. 
  • D'un côté il y a Mathilde, une femme forte et indépendante. Elle est déterminée, maniaque et courageuse, mais aussi anxieuse, douce et généreuse. Méthodique et organisée, pas spontanée pour un sou elle est plutôt dans la projection et l'organisation. Actuellement en pleine bataille avec son mari Germain, pour avoir un enfant, elle est épuisée. Ses difficultés à concevoir se transforment en véritable affront à sa propre nature. Ainsi, son désir de materner devient une obsession dévorante qui va grignoter sa personnalité et détruire sa joie de vivre.
  • De l'autre côté, il y a, Félicité, une mère célibataire complètement dépassée par la gestion de son quotidien. Introvertie et craintive, elle est d'une douceur et d'une gentillesse profondément réconfortante. Un accident de la vie lui a coupé l'élan d'autonomie qu'elle avait tenté de prendre, résultat, le jour où on l'a rencontre, elle fait face deux grandes difficultés : son fils refuse de lui adresser la parole, parce que justement elle ne respecte pas sa parole ; elle perd son emploi ce qui l’entraîne dans une détresse financière redoutable. 
Les deux jeunes femmes sont sœurs, loin d'être complice, on peut même dire qu'il y a de l'animosité entre elles. Empêtrées dans leurs difficultés, ni l'un ni l'autre n'a le temps d'adoucir leur rapport. D'autant plus que la fracture dans leur relation s'est accentuée depuis le décès de leur père. 

Aux voix de Mathilde et Félicité, s'ajoute celle d'Éliane (leur mère), de Germain (l'époux de Mathilde), celle de Loïc (le collègue de Germain) et celle de Corentin (le fils de Félicité). Chacun bataille avec une ou plusieurs casseroles dans sa bandoulière. Certaines de ces casseroles sont partagées avec d'autres, certaines entraînent des dommages collatéraux sur les autres. Ils sont tous concernés ou impliqués dans les problèmes des uns et des autres. 

Un triste sac de nœuds, qu'ils parviendront peut-être à démêler s'il le secoue et surtout s'ils communiquent. Quand les secrets tombent, les amertumes aussi ! Évidemment, en tant que lecteur, on assiste impuissant à leur tentative d'aller de l'avant, et plus que ça on partage les peines et les tristesses des personnages.

Voyez comme ce roman qui s'annonce Feel Good, installe doucement mais sûrement des problématiques graves et profondes : la rivalité / complicité entre sœurs ; le bataille pour la maternité ; le deuil ; le traumatisme d'une agression ; et les secrets de famille entre autres. 

Bien que les thématiques soient dures et que les personnages soient en difficultés, il n'y a aucun abattement, bien au contraire ! La palette de personnage est profondément humaine, avec des défauts à la hauteur de leurs qualités. Ils rencontrent des difficultés qui ont du mal à surmonter et pour autant, ils ne se contentent pas, ne se lamentent pas. Ensemble, ils vont vivre des petites et des grandes leçons sur la vie, amenées avec sincérité, sans pathos, sans fioritures par l'auteur.

C'est plus qu'une histoire de deuil, de résilience, de guérison, d'équilibre et de réalisation de soi. C'est aussi une histoire de confiance et d'acceptation du soutien des autres. 

Verdict : J'ai adoré ma lecture ! Les personnages sont attachants et leurs difficultés d'une véracité telle, qu'il est compliqué de refermer leur livre sans être rassuré de leur sort au préalable. Je n'avais jamais lu de roman de l'auteur, mais il est certain que j'irai fouiller dans sa bibliographie !

Les infos : 
Date de parution : 23/05/2018
Editeur : Editions du Rocher
Nb. de page : 344 pages
Prix : 17.90€

J'ai découvert ce roman grâce aux éditions du Rocher.
Merci à vous, pour cette opportunité de lecture !

N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.

Sur Instagram

© Hors les murs. Design by FCD.